Contrats de Projets Etat-Région
2007-2013

 Les actions phares

Premier objectif : développer les dessertes ferroviaires régionales :

-> Sur la ligne ferroviaire Marseille-Aubagne-Toulon, des travaux d'augmentation de capacité ont commencé : améliorations des infrastructures actuelles, création d'une 3° voie entre Marseille Blancarde et Aubagne, suppression des passages à niveau entre la Blancarde et Aubagne, modernisation de la gare d'Aubagne et création d'un point d'arrêt à la Barasse.
Objectif à terme : proposer en heure de pointe 6 trains entre Marseille et Aubagne (dont 3 trains entre Marseille et Toulon).

-> Sur la ligne Marseille-Aix, les travaux de modernisation seront achevés fin 2008 : modernisation de la signalisation, installation d'une commande centralisée et doublement de la voie sur 12 km, réaménagement des gares existantes, suppression de 4 passages à niveau et aménagement de voies et d'installations techniques en gare St Charles.
Objectif : passer de 47 à 98 trains par jour avec en heure de pointe 3 allers-retours par heure entre Marseille et Aix-en-Provence et 1 aller-retour par heure entre Marseille et la halte de Saint-Antoine.

-> Entre Antibes et Cagnes sur Mer, la création d'une 3° voie offrira une desserte de 4 TER omnibus et d'un TER semi-direct par heure.

-> Sur la ligne Cannes-Grasse, la desserte la desserte sera renforcée d'ici 2010 avec 1 train toutes les 30 mn entre Vintimille et Grasse (contre 1 train par heure actuellement).

-> Via le nouvel axe Avignon TGV - Avignon centre - Carpentras qui renforcera la desserte ferroviaire autour d'Avignon. Les travaux moderniseront la section Sorgues-Carpentras (signalisation moderne, suppression de passages à niveau, réouverture de gares et modifications de gares, création de 2 nouvelles gares : Le Pontet et la Halte des facultés) et 1 km de voie unique avec franchissement des voies existantes sera posé pour relier Avignon Centre à Avignon TGV.

-> Desserte de l'agglomération toulonnaise : les travaux démarreront en 2009 (mise en place d'une signalisation moderne, mise en qualité et augmentation de capacité de la voie).
Objectif : doubler la fréquentation actuelle pour atteindre 1 train toutes les 30 mn entre Marseille-Toulon et Hyères (contre 8 trains par jour actuellement).

-> Sur la ligne des Alpes d'Aix-en-Provence à Briançon : des travaux permettront d'assurer d'Aix à Manosque une desserte toutes les 30 mn en heure de pointe et une toutes les heures entre Aix et Gap.

-> Sur la ligne Nice-Breil sur Roya : la modernisation continue pour relever la vitesse et porter la cadence à 1 train toutes les 30 mn en pointe (contre 6 trains par jour actuellement).

-> Pour le << Train des Pignes >> et la ligne Nice-Digne, transférée à la Région depuis le 1er Janvier 2007, la modernisation sera prolongée pour accroître l'offre.

Pour améliorer l'accessibilité de la région, deux études sont en cours :

-> Le projet de Ligne à Grande Vitesse Provence-Alpes-Côte d'Azur, en prolongement du TGV Méditérranéen et en direction de Nice et de l'Italie. Les études seront poursuivies et les 1ères acquisitions foncières réalisées.

-> La percée ferroviaire de Montgenèvre pour relier la ligne Marseille - Briançon au réseau ferré italien, dans le Val de Susa.
Objectifs : acheminer par ferroutage le trafic poids lourds au travers des Alpes entre le Sud de la France et le nord de l'Italie à partir des plateformes intermodales situées côté français à Chorges ou Montdauphin ; relier les Hautes-Alpes, et en particulier Gap et Briançon au réseau TGV ; favoriser le développement du transport combiné en améliorant la desserte ferroviaire du port de Marseille.

D'autres études concerneront la rouverture de la ligne Rognac-Aix-Gardanne-Carnoules et la poursuite des opérations actuelles (Marseille-Aix, Cannes-Antibes-Nice). Enfin, le développement du trafic sur le port de Marseille-Fos sera accompagné et la création de pôles d'échanges vivement encouragée afin de faciliter les relations entre les différents modes de transport.

=> sources : www.regionpaca.fr

-> Vos Commentaires sur cet article :

Michel Vauzelle, Président de la Région

Le Contrat entre l'Etat et notre Région pour la période 2007-2013 a été signé. Ce sont près de trois milliards d'euros qui vont ainsi nous permettre de poursuivre notre développement économique et notre politique de justice sociale et de solidarité.

Des projets aussi puissants pour le désenclavement et l'essor de notre région que la ligne Marseille-Turin par le Val de Durance et le futur tunnel de Montgenèvre ont été adoptés. Ou encore, pour la sécurité de l'approvisionnement en eau du Var et des Alpes Maritimes, la liaison Verdon-Saint-Cassien.

Nos ambitions ont été actées : nouveau bond en avant de l'équipement ferroviaire, création d'emplois, soutien aux petites entreprises industrielles, artisanales et agricoles, aides à nos jeunes, développement de nos pôles de recherche et d'enseignement supérieur, et bien d'autres projets encore sans avoir pour autant totalement satisfait à nos attentes.

Respectée par l'Etat et par l'Europe grâce à sa capacité d'innovation et de rassemblement, notre Région a un bel avenir.

Plus justes, plus solidaires, tous ensemble, nous sommes plus forts.

Michel Vauzelle.

 

Contrat de projets Etat-Région :

Notre avenir

La Région et l'Etat viennent de finaliser le Contrat de projets 2007-2013, après un ultime bras de fer remporté par la Région.

Après de longs mois de négociations avec l'Etat, la Région dispose d'un Contrat de projets 2007-2013 désormais plus proche de ses priorités. Ainsi, pour les 7 prochaines années, la Région a obtenu que de grands dossiers, jusqu'alors absents, soient inscrits noir sur blanc dans le document cosigné par le Préfet de région, représentant de l'Etat en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Le lancement d'études pour le projet de percée ferroviaire sous le Montgenèvre d'une part, et la réalisation d'un grand ouvrage hydraulique - la liaison Verdon/Saint-Cassien - pour assurer l'alimentation en eau potable du Var et des Alpes-Maritimes d'autre part, on été les principaux dossiers que la Région a du défendre jusqu'au bout de la négociation pour les voir finalement pris en compte par l'Etat.

Ouverture et échanges

En effet, depuis plusieurs années, les partenaires français et italiens de la Région soutiennent la création d'un tunnel ferroviaire sous le Montgenèvre. Les avantages seraient nombreux pour la région. Le désenclavement des Alpes serait ainsi accéléré en reliant la ligne MARSEILLE-BRIANCON au réseau ferré italien, mais aussi au réseau TGV avec la future liaison LYON-TURIN. La percée favoriserait aussi l'acheminement des marchandises par le ferroutage, abaissant fortement le trafic poids lourds à travers les Alpes du Sud et le nord de l'italie. Des plates-formes intermodales situées à Chorges ou Montdauphin dans le département des Hautes-Alpes, faciliteraient cette alternative au tout routier. Enfin, ce transport combiné améliorerait la desserte ferroviaire du port de Marseille, ce qui est essentiel pour son développement, face à la concurrence des autres ports méditerranéens, et même du nord de l'Europe.

Des enjeux importants

Quatre grands projets sont inscrits dans le CPER 2007-2013. Le premier vise à développer les dessertes ferroviaires sur tout le territoire et à favoriser la complémentarité des modes de transport ; le deuxieme pointe la création d'emplois favorisant l'attractivité et l'innovation ; le troisième concerne la valorisation, la préservation des ressources naturelles et la prévention des risques, le quatrième enfin, mise sur la solidarité territoriale et sociale. Leurs programmes et leurs actions représentent des enjeux primordiaux pour tous les citoyens de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ainsi, depuis la rallonge de 145 M€ obtenue par la Région de la part de l'Etat, les efforts financiers portent essentiellement sur le développement des transports ferroviaires (463 M€), le renforcement des pôles de compétence pour l'enseignement supérieur et la recherche (289 M€), l'accompagnement de réseaux innovants pour le développement de l'économie régionale (133 M€).

Au total, l'Etat s'engage à hauteur de 843 M€ et la Région à hauteur de 826 M€. Par ailleurs, la Région engage aussi 77 M€ pour le Plan Rhône et près de 31 M€ pour le massafi alpin. C'est donc un engagement global de 934 M€ que la Région réalise pour la nouvelle génération de Contrats 2007-2013.

Toutefois, la Région regrette qu'un certain nombre de points n'aient pas été pris en considération. Il en est ainsi de l'agriculture, l'artisanat et le commerce, les Parcs naturels régionaux, la culture, la justice... qui jouent un rôle essentiel auprès des habitants sur tout le territoire régional. Clairement définis dans le Projet stratégique régional, ils feront l'objet de programmes initiés et soutenus par la Région, en parallèle aux actions désormais actées avec l'Etat pour 7 ans.

Un programe important pour l'avenir du transport ferroviaire Haut-Alpin

- Transports et déplacements :

Plusieurs actions prioritaires sont inscrites dans le CPER :

- le développement des lignes Marseille/Aubagne/Toulon, Cannes/Nice et Grasse/Cannes, la modernisation de la ligne Aix/Marseille, celle de la ligne des Alpes d'Aix-en-Provence à Briançon, des lignes Nice/Breil-sur-Roya et Nice/Digne-les-Bains, la liaison inter-gares d'Avignon...

- La poursuite des études pour le projet de ligne à grande vitesse entre Marseille/Toulon/Nice et en direction de l'italie, les études pour la percée ferroviaire sous le Montgenèvre permettant de relier la ligne Marseille/Briançon au réseau ferré italien dans le Val de Susa, les études pour la réouverture de la ligne Rognac/Aix-en-Provence/Gardanne/Carnoules...

Accueil - Pétition - Liste des signatairesContacter le webmaster - Newsletter - Forum - Livre d'or

© 2009 2012 Théo MATHIEU tous droits réservés

 
 



Créer un site
Créer un site